15 août 2016

Été linguistique ?



Bonjour tout le monde !


Les vacances d'été sont souvent synonymes de voyages et découvertes en tous genres. Quoi de mieux pour découvrir un nouveau pays que d'aller en famille d'accueil ? Ayant déjà tenté par deux fois l'expérience, je vais vous livrer dans cet article les petits trucs que j'ai à partager pour que votre séjour se passe au mieux.

C'est parti !


1-D'abord, pourquoi j'irais ?

Il y a plein de raison de partir.  Vous voulez améliorer votre niveau de langue ? Découvrir une autre culture, une autre mentalité ? Profiter d'un voyage sans forcément avoir vos parents derrière, être un peu plus indépendant et avoir moins de compte à rendre ? Bim, les familles d'accueil sont faites pour vous. Personnellement, réviser pendant les grandes vacances c'est pas trop mon délire, et puis, je trouve que les langues ça ne s'apprend pas dans les livres. Dans les familles d'accueil, en immersion totale, vous n'aurez pas d'autre choix que de parler pour vous faire comprendre, et il n'y a rien de plus motivant ! Même si vous avez un peu de mal, vous n'en tirerez que du positif : votre accent s'améliorera, vous aurez une meilleure compréhension de la langue ( forcément, à entendre parler toute la journée, vous n'avez pas le choix ), votre vocabulaire s'enrichira, et tout ça en même temps ! Pour moi, c'est le meilleur moyen de pratiquer et faire des progrès. 
En plus du côté purement "technique" du séjour, aller à l'étranger, c'est aussi découvrir une autre façon de penser, sans doute différente de la vôtre. Aller en famille d'accueil, c'est aussi sortir de sa zone de confort, autrement dit, gagner en tolérance.  
Normalement, vous aurez aussi un peu plus de liberté que d'habitude, et si vous ressentez le besoin de vous éloigner un peu de votre famille pour faire vos preuves, tout en étant quand même un minimum encadré, c'est parfait. Les familles d'accueil, c'est aussi le moyen d'apprendre à se gérer sans l'aide de personne : les vêtements sales, se réveiller à l'heure tout seul, ne pas dépenser tout son argent de poche dans les sorties N'EST-CE PAS LUCIE et plein de petites choses auxquelles on ne prête pas attention habituellement. Un peu plus de maturité n'a jamais fait de mal à personne !




2-Mais j'ai un peu peur, quand même...

...Et c'est normal. On part pendant un certain temps, dans un pays qu'on ne connaît pas, dans une famille qu'on ne connaît pas, en parlant une langue qu'on ne maîtrise pas complètement. Pourtant, il n'y a aucune raison de s'inquiéter ! Les associations qui gèrent les familles s'y connaissent et sont très strictes : vous ne rencontrerez jamais de gros problème. Les familles elles-mêmes sont aussi habituées : vous n'êtes ni le premier, ni le dernier des étudiants qu'elles accueillent ! Elles auront d'ailleurs sans doute prévu des activités pour éviter de vous ennuyer. Si jamais vous avez quand même peur de ne rien faire, vous pouvez choisir des séjours à thème : c'est ce que j'ai fait. Il en existe en tous genres : équitation, sports, musées, découverte du pays... Renseignez-vous auprès de 
l'association ! J'avais pris cette année "immersion et excursions" avec trois activités obligatoires par semaine. Impossible de s'ennuyer ! 


3-C'est décidé, je me lance ! Quelques autres conseils ? 

Je trouve que la meilleure durée pour un séjour en famille est de 2-3 semaines : assez longtemps pour en profiter, mais pas interminable non plus. Ne comptez pas les heures qui vous séparent du retour : c'est le meilleur moyen d'attraper le mal du pays et de ne pas profiter de votre voyage ! Et là, je parle d'expérience :)
Quelque-chose que je veux aborder : oui, il arrive de tomber sur une famille très différente de vous, que l'entente ne sois pas parfaite même si ils sont gentils, que vous ne vous compreniez pas. Ça arrive, et on n'y peut rien. Dans ce cas, faites au mieux, tant pis, c'est juste pour quelques semaines ! Et si jamais ça ne va vraiment pas, appelez vos parents qui joindront l'association, qui vous changera de famille. C'est arrivé à une jeune fille espagnole qui est arrivée dans ma famille en cours de route, et elle a pu profiter de son séjour finalement ! :)
Je ne veux pas oublier le plus important : soyez positifs. Essayez de faire le plus d'activités possibles, de vous faire le plus de souvenirs. Parlez au maximum, vous êtes là pour ça, et le temps passera dix fois plus vite ! Plongez-vous dans la vie de votre famille et soyez toujours partants pour tout : ils seront heureux de vous voir volontaires et n'en seront que plus ouverts et plus agréables ! Avant de partir, lisez aussi les nombreuses brochures d'avant-départ que les associations proposent : vous êtes dans un autre pays, où l'étiquette ( si on peut appeler ça comme ça ) n'est pas forcément la même : ce qui serait considéré comme de la politesse en France peut-être vu comme du dédain ailleurs. Pour éviter ce genre de situations gênantes, renseignez-vous !


Et voilà, je crois que j'ai à peu près tout résumé :) Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas, les commentaires sont là pour ça !


A bientôt,


Lu


crédit photo : moi-même @luquilit et ma copine espagnole rencontrée en Irlande (oui oui, vous lisez bien) @liansoto_photography

Billets doux :

  1. Très intéressant ton article :) J'aimerai bien partir en séjour linguistique mais c'est assez cher là plupart du temps. Quelle est l'association avec laquelle tu es partie ?
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup :-) Oui c'est vrai que c'est assez cher par contre, je n'en parle pas ici mais c'est un budget à prévoir. En même temps je ne fais jamais de stage ni de colo, je préfère les séjours :) L'association avec laquelle je suis partie s'appelle CEI, je te mets le lien juste ici : http://www.cei-sejour-linguistique.fr

      Bisous.

      Supprimer
    2. C'est ça qui me pose le plus problème : le prix. Je suis partie trois années de suite en colo et les prix étaient corrects. Mais j'avais aussi regardé pour les séjours linguistiques et c'était bien trop élevé. Merci pour le lien, je vais aller voir ça :)
      Bisous

      Supprimer
    3. Je comprends. Mais il faut aussi mettre le prix si tu veux un séjour intéressant avec une famille correcte. C'est dur de trouver un juste milieu... Si tu veux vraiment partir, tu peux toujours essayer d'économiser ou de trouver un petit boulot, si ta maladie te le permet. Je l'espère pour toi !
      Bisous.

      Supprimer
    4. Je ne peux même pas aller en cours, travailler serait la même chose. Et tant que je n'ai pas 18 ans, je ne peux pas travailler, personne ne m'embauchera ! Alors ce n'est pas demain que je partirai mais je garde l'idée dans un coin de ma tête :)
      Bisous

      Supprimer
    5. Ben oui, je suis bête... excuse-moi. Tu as raison, garde l'idée et quand ça ira mieux tu le pourra !!
      Bisous.

      Supprimer
    6. Pas de soucis :) Oui, quand j'irai mieux je pourrai faire des tas de choses !
      Bisous

      Supprimer
  2. Ho c'est un superbe article super pratique que voilà :) nous n'avons plus l'âge de partir en camp de vacances linguistiques mais c'est une super idée, et j'espère que tu inspireras le goût de l'aventure à d'autres :)


    XOXO LOVE,

    Anthony & Noémie, blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com On y partage notre vie de couple, nos instants découvertes et nos moments bonheurs ! Viens, on est bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est jamais trop vieux pour ce genre de choses ! Pourquoi ne pas tenter l'expérience, même avec quelques années de retard ? ;)

      Supprimer
    2. Super ton article, et tous tes conseils sont juste... parfaits :-) ! C'est exactement l'attitude que l'on conseille à tous ceux qui vont partir. Ça permet d'éviter ou d'atténuer le choc culturel et de profiter au maximum de l'expérience. Parce que 15 jours, ça passe vite, alors autant ouvrir ses chacras et être "open-minded".

      Après pour répondre aux commentaires, c'est vrai qu'un séjour linguistique ça reste cher, alors qq idées pour ceux qui en rêvent :
      - proposer des heures de baby-sitting ou rendre des services "payants" à son entourage (voisins, famille, amis) comme faire du ménage, tondre la pelouse, faire des courses... - si vous expliquez votre objectif, ils vous aideront
      - économiser les sous que vous avez à Noël, anniversaire,... pour constituer votre cagnotte de voyage
      - voir avec les Comités d'Entreprise de vos parents s'ils en ont un : certains subventionnent les séjours de manière importante, ou vous pouvez avoir des réductions spéciales "CE"

      Supprimer
    3. Merci beaucoup ! Et merci également de rajouter tes propres conseils à la liste :)
      Bisous.

      Supprimer